A+ A A-

Coldplay a enflammé le stade des Lumières

Coldplay a enflammé le stade des Lumières Photo © Roadie#42 (Parc Olympique Lyonnais 8.6.2017)

Le groupe a conquis les 55 000 spectateurs du Parc OL, pour le plus gros concert lyonnais jamais organisé dans la Métropole.

Finalement, ils étaient près de 55 000 au Parc OL, pour voir Coldplay et son A Head Full of Dreams Tour. Au départ, le producteur du concert Livenation avait évoqué le chiffre de 70 000 fans. Un chiffre relativisé par Valérie Fontaine, responsable Relations Publiques du stade des Lumières. « Il y a toute une partie du stade qui est occupé par la grande scène, plus un autre espace au milieu du public, ce qui fait que la jauge est limitée naturellement, on est plutôt autour de 55 000 spectateurs. »

55 000 personnes qui ont convergé dans la journée vers Décines et son impressionnant édifice, dans une fluidité relative et sans trop d’embouteillages. Il faut dire que les premiers étaient arrivés tôt le matin. « Ça fait tellement longtemps que j’attends de pouvoir les voir, j’ai carrément pris ma journée », expliquait Léa, une lycéenne venue d’Annecy avec sa maman. Beaucoup de jeunes gens découvraient le stade pour l’occasion. « C’est immense, plus grand que je pensais, mais c’est vraiment beau, j’ai hâte », avouait Johann, étudiant lyonnais à son arrivée dans les travées. Après le duo AlunaGeorge et sa chanteuse Aluna Francis, puis les Lyves, menés par Francesca Burgami, le quatuor anglais est monté sur scène après 21 heures, précédé des voix de Maria Callas et Charlie Chaplin.

C’est A Head Full Of Dreams la chanson titre du dernier album qui lance le show : «Oh I think I landed » «Oh, je crois que j’ai atterri », dit la première phrase, et le groupe prend son envol. Une avancée de la grande scène mène à un second podium, et Chris Martin s’avance au milieu du public. Après quelques chansons, dont The Scientist et Paradise avec Chris au piano, le groupe se déplace sur cette seconde scène, pour quelques titres au plus près des fans. Avec un équipement minimaliste, ils jouent trois morceaux, puis regagnent la grande scène pour lancer leur tube Clocks, qui soulève le stade comme un but de Lacazette… Suivront encore quelques tubes, quelques allers-retours d’une scène à l’autre, et quelques mots de Chris Martin dans un très bon français.

Le bilan ? Plus de deux heures de show, une vingtaine de chansons, trois scènes, quatre musiciens et 55 000 Lyonnais extatiques…

Coldplay12

Je m'appelle Lotfi et je suis un fan de Coldplay depuis quasiment le début, The Scientist est mon coup de cœur et Coldplay c'est ma vie.

Je suis le Responsable de Communications et Relations Publiques (ColdplayCorner.com), Administrateur du Forum et Newseur du site, ... et beaucoup d'autres choses.

E-mail Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Connectez-vous pour commenter