A+ A A-

[NME] les histoires cachées et significations derrière chaque chanson de « Parachutes » révélées

à l'occasion du 15eme anniversaire de la sortie de Parachutes, premier opus de Coldplay

Coldplay a sorti son premier album il y a 15 ans cette semaine (10 juillet 2000) – un énigmatique murmure indé qui les a mis sur la voie à vie des plus grands groupes de la planète. Mais d’où provient chaque chanson et qu’est-ce que tout cela signifie?

Il se murmure que le prochain album de Coldplay «A Head Full Of Dreams» sera leur dernier. Mais il y a 15 ans cette semaine, le groupe de Chris Martin sortait leur tout premier LP – le majestueux et subtile «Parachutes
Cela a démarré leur ascension en tant que plus grand groupe de la planète – mais de quoi chaque chanson parle-t-elle vraiment? Voici un guide…
2014Coldplay Getty85353994 10040314‘Don’t Panic’: une première version du rêveur, à temps frappé ouvreur de ‘Parachutes’ était là depuis 1998. Seulement alors, il s’appelait ‘Panic’ et était inspiré par une «soirée un peu désastreuse que Chris avait passé avec une jeune femme appelée Alice Hill». Une version retravaillée a été enregistré en 1999 pour l’EP «Blue Room», et remaniée ensuite pour «Parachutes» avec l’utilisation supplémentaire d’un harmonium pour démarrer.
2014Coldplay Getty107573988 10040314‘Shiver’: inspirée d’une femme mystérieuse dont Martin s’était entiché, ‘Shiver’ trahit aussi l’obsession du chanteur pour une autre figure: le chanteur américain Jeff Buckley. Il avouera plus tard: «C’est un essai flagrant de Jeff Buckley. Pas tout à fait aussi bon, c’est ce que je pense. On avait 21 ans et il était un très grand héros, et comme avec ce genre de choses, cela a tendance à passer à travers.»2001Coldplay GettyImages 85362674 master150715‘Spies’: l’hommage furtif de Coldplay au monde de l’espionnage, et le prix à payer que cela a sur ceux qui ont à vivre avec une double identité«I awake to find no peace of mind/ I said how do you live/ As a fugitive?». (Je me réveille pour ne trouver que des esprits troublés/ Je disais comment fais-tu pour vivre/ Comme un fugitif?) Il a été affirmé que le groupe, tous des grands fans de la série et des films de James Bond et du compositeur John Barry, l’ont vu comme leur ode à l’agent 007.
2002Coldplay GettyImages 2281297 master150715‘Sparks’: contrairement à ‘Shiver’, où Martin se jette comme un perdant malchanceux quand il s’agit d’amour, sur ‘Sparks’ il essaye de convaincre une ex qu’il a droit à une deuxième chance – mais il y a aussi un indice sournois, qui est qu’il sait qu’il va la laisser tomber à nouveau. «And I know I was wrong» (Et je sais que j’avais tort), chante-t-il sur la douce guitare acoustique. «But I won’t let you down/ Oh yeah, oh yeah, oh yeah, yeah I will, yes I will». (Je ne te laisserai pas tomber/ Oh yeah, oh yeah, oh yeah, yeah, oui je le ferai).
2014Coldplay Getty86117746 10040314‘Yellow’ : la légende veut que, tandis qu’à l’extérieur d’un studio d’enregistrement au Pays de Galles, Martin était tellement épris des étoiles dans le ciel de la nuit qu’il a commencé à composer la chanson. Il sentait qu’il lui manquait une parole clé jusqu’à ce qu’il aperçoive un annuaire des pages jaunes dans le studio. Et voilà! Attention, cependant: il a aussi affirmé que la chanson a pris vie quand il a usurpé l’identité de Neil Young pour divertir quelques invités.
2001Coldplay GettyImages 75932411 master150715‘Trouble’: un des temps forts de ‘Parachutes’, et une chanson qui a construit un pont entre les membres du groupe et qui a aussi aidé à réparer les relations difficiles. «Il y a eu des mauvaises choses qui se sont passées dans le groupe», Martin a dit à propos de la signification de la chanson. «La chanson parle d’un mauvais comportement envers quelqu’un que tu aimes vraiment et j’ai certainement fait ça à quelques membres du groupe».2014Coldplay Getty110084171 10040314‘Parachutes’: la chanson titre de l’album est un bref interlude qui dure seulement 46 secondes. «In a haze, a stormy haze/ I'll be round, I'll be loving you always,” (Dans une brume, une brume orageuse/ Je tourne en rond, Je t’aimerai toujours) chante Martin. A l’origine, lui et ses acolytes avaient prévu d’appeler leur premier album ‘Don’t Panic’ ou ‘Yellow’, mais ont décidé que ‘Parachutes’, une métaphore pour quelque chose qui vous aide à rester en sécurité quand vous êtes en danger, était moins déprimant.2002Coldplday GettyImages 563534169 master150715‘High Speed’: encore plus d’angoisses sur les relations amoureuses, comme si une idylle chaotique était comparée aux dangers de foncer à toute allure avec un avion à grande vitesse. «Can anybody fly this thing?» (Est-ce que quelqu’un peut piloter cette chose?) demande Martin à propos de sa situation bancale. «Before my head explodes/ Or my head starts to ring.» (Avant que ma tête n’éclate/ Ou ma tête va commencer à résonner).
2001Coldplay GettyImages 81386395 master150715‘We Never Change’ : la crise de début de vie de Coldplay, où Martin s’inquiète de la façon dont il veut vivre la vie. «I want to fly/ And never come down,» (Je veux voler/ Et ne jamais redescendre) déclare-t-il au début, à la recherche de l’excitation, mais plus tard il retourne sa veste pour des plaisirs simples: «So I want to live in a wooden house». (Alors je veux vivre dans une maison en bois) Le refrain, cependant, suggère que cela n’est pas pour rien prévois tout ce que tu veux, mais tu ne pourras jamais rester fidèle aux changements radicaux.
2014Coldplay Getty86123092 10040314‘Everything’s not lost’: la dernière chanson de ‘Parachutes’ contient aussi une piste cachée, le cuivré ‘Life Is For Living’, offrant un vibrant point culminant: une façon d’éliminer chaque doute et crainte qui ont précédé en regardant vers l’avenir: «When you thought that it was over/ You could feel it all around/ Everybody’s out to get you/ Don’t you let it drag you down.» (Quand tu pensais que c’était fini/ Tu pouvais le sentir de partout/ Et quand tout le monde vient à toi/ Ne les laisse pas t’enfoncer)

Article NME.com

Dernière modification levendredi, 09 décembre 2016 12:13
Coldplay12

Je m'appelle Lotfi et je suis un fan de Coldplay depuis quasiment le début, The Scientist est mon coup de cœur et Coldplay c'est ma vie.

Je suis le Responsable de Communications et Relations Publiques (ColdplayCorner.com), Administrateur du Forum et Newseur du site, ... et beaucoup d'autres choses.

E-mail Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Connectez-vous pour commenter