A+ A A-

Metlife Stadium, New York, New York, États-Unis

01-aout-2017-metlife-stadium

  1. Informations
  2. Roadie#42 Blog
  3. Vidéos
  4. Galerie-Photos

Map/Carte

Première Partie:

AlunaGeorge | Izzy Bizu

Setlist:

01. Intro (O Mio Babbino Caro - Maria Callas)
02. A Head Full of Dreams (long début avec le discours de Charlie Chaplin)
03. Yellow
04. Every Teardrop Is a Waterfall
05. The Scientist
06. God Put A Smile Upon Your Face
07. Paradise (avec Tiësto remix en fin)

Scène B:
08. Always In My Head
09. Magic
10. Everglow (Version Single avec une vidéo hommage de Muhammad Ali)

Scène A:
11. Clocks (avec "Army Of One" au début)
12. Midnight (partiale)
13. Charlie Brown
14. Hymn for the Weekend
15. Fix You (avec "Midnight" au début)
16. Viva la Vida
17. Adventure of a Lifetime

Scène C:
18. Kaleidoscope (etendue)
19. In My Place (Acoustique)
20. Don't Panic (Will au chant)
21. Crawling (Reprise de Linkin Park - Chris Martin solo au piano)

Scène A:
22. Something Just Like This
23. A Sky Full Of Stars
24. Up&Up
25. Outro

Roadie#42 Blog

DGMDNpAUwAAfNe0

L’impression de déjà-vu est forte alors que nous entrons dans le MetLife Stadium pour lancer cette étape nord-américaine de la tournée. Le groupe, bien sûr, étaient déjà là l’an dernier pour quelques soirs, faisant de « Ça fait vraiment un an ? » la phrase du jour.

Chris fait écho à cette idée en commençant Everglow sur la B-stage. Il mentionne qu’il a essayé de réfléchir à de nouvelles choses à dire et qu’il a simplement choisi de répéter exactement la même chose que l’an dernier. Il poursuit en évoquant l’année 2016 et espère que les élections se dérouleront dans le bon sens…

Plus tard pendant le show, on évite de justesse une défaillance de garde-robe, alors que Charlie Brown s’arrête pour permettre à Chris de remonter son pantalon.

balloons

Sur la C-stage on célèbre l’anniversaire de Monsieur Champion avec des ballons et des vœux de bonheur. (« C’est toujours son anniversaire quelque part dans le monde »)

La C-stage se termine par un hommage émouvant et sincère à Chester Bennington, avant que les trois dernières chansons ne clôturent le spectacle.

C’est comme si on était jamais partis…
R42

//
next
prev

Dernière modification lejeudi, 01 août 2019 12:17