GK Music State - шаблон joomla Новости
Connexion
 

Roadie #42 - Blog #149

# 42 et la formidable aventure africaine

En même temps que vous obtenez toujours plus de roadies, deux choses commencent à arriver.

Tout d’abord, ce qui vous concerne le moins. La plupart des choses que l’équipe rencontre quotidiennement est une sorte de répétition de ce qui s’est passé auparavant. Je me souviens, pendant la tournée de A Rush Of Blood, l’énorme poussée de croissance à travers laquelle allait le groupe, l’impression de donner le plus grand concert dans lequel nous ayons jamais été impliqués chaque semaine… C’était une courbe d’apprentissage très abrupte et il y avait toujours la question de « pourra-t-on vraiment faire face à la prochaine étape ? »

Ces temps, nous voyons beaucoup de situations similaires, donc nous saisissons mieux les choses. Ca ne veut pas dire que rien ne jaillit pour nous mettre des bâtons dans les roues, juste que nous sommes plus à l’aise, peu importe ce que c’est, nous serons capable de gérer la situation d’une manière ou d’une autre.

Cela amène un second phénomène. Une fois que vous avez fait une douzaine de tours du monde et quelques centaines de shows, cet état d’excitation peut redescendre un peu. Descendre d’un avion à Chicago et faire mes premiers concerts aux USA avec Coldplay me faisait me sentir un peu comme me promenant dans un écran de cinéma. « Regardez, de vrais taxis jaunes ! ». Dix ans plus tard, cependant, ce sentiment s’est inévitablement un petit peu émoussé.
Donc se rendre dans ce qui est (pour la plupart d’entre nous, au moins) un territoire complètement inexploré, n’est rien de moins qu’une balle dans le bras. Nous atterrissons à Cape Town et tout à coup, tout paraît frais et excitant à nouveau. L’air sent différemment, personne ne connaît la monnaie locale et ce qu’elle vaut. Les gens discutent des possibilités de visite à faire dans les jours à venir. Enfin – nous explorons à nouveau !

Le jour de concert arrivant, le groupe se rend directement à la balance sur la scène-B. Ici, la scène-B est pile au milieu du stade, à nouveau. C’est un défi que nous avons déjà affronté auparavant, mais il requiert de consacrer un petit moment pour se réajuster. Être à une centaine de pieds de la sonorisation implique un certain délai entre le moment où l’on frappe les cordes de guitare et le moment où on l’entend du haut-parleur. L’effet sur le groupe est un peu le même que lorsque vous essayez de parler au téléphone, mais que vous entendez votre voix qui vous revient à peine plus tard. Ca prend un moment, mais les vieilles habitudes reviennent et les choses commencent à se remettre en place.
20111008A
En continuant la balance, la promo se fait et les vibrations de ce «nouveau terrain » continuent. Le groupe discute avec le journaliste local à propos du type d’accueil qu’ils vont avoir. Ils pensent tout d’abord que peut-être la plupart des gens ont acheté leur billet juste parce que c’est un grand événement en ville. Chris se tourne et demande au reporter « Vous pensez qu’ils y en aura qui seront – vous voyez ce que je veux dire – dans le truc ? "

Cela soulève un point que je n’avais pas pris en considération. Ils pourraient en effet être une sorte de curiosité ici, plutôt qu’un énorme groupe. Peut-être que tous les groupes qui viennent fond des stades sold-out ? Peut-être qu’il y aura des fans vrais de vrais, mais la majorité des 5 ou 6 milliers n’aura peut-être pas vraiment d’idée de qui est Coldplay, encore moins qui connaîtront une seule des chansons. Cela pourrait faire de ce concert une sorte de combat.
La réponse vient (littéralement) claire et nette une fois que le concert est en route.

J’ai toujours maintenu que les meilleures nuits sont celles où vous aviez juste prévu de « montrer votre tête » et d’aller au lit – pour ensuite vous retrouvez quelques heures plus tard toujours debout à sourire niaisement. Je suis assez sûr que les meilleurs concerts se déroulent comme ça également. Ceux pour lesquels vous êtes over-préparés ont tendance à basculer dans le flou, tandis que ceux que vous approchez sans aucune attente peuvent vraiment vous chambouler quand ils s’avèrent être absolument géniaux.
Et c’en est ainsi ce soir. La foule est vraiment étonnante. Cela allume le groupe et le cycle continue. Durant un court dialogue avec l’audience, Chris les remercie tous de ce déroulement et s’excuse d’avoir mis 12 ans à venir en Afrique du Sud.

« Ca nous a pris tout ce temps pour obtenir nos Visas… » explique-t-il, de manière peut-être pas tout à fait véridique.
C’est très dur de qualifier les « meilleurs concerts ». Le groupe en a donné tellement qui ont été spéciaux – pour ne pas mentionner le fait qu’il est possible qu’une personne ait passé la nuit de sa vie tandis qu’une autre se souviendra des choses complètement différemment, ayant eu des problèmes avec quelque chose dont vous n’étiez pas au courant. Chaque nuit est dix milliers de différents voyages – chaque personne a sa propre expérience. Le groupe se réunit à la fin du concert, au centre et Chris s’agenouille pour embrasser la scène, c’est évident que je ne suis pas le seul à penser que c’aura été une nuit absolument fantastique.
20111008B
C'était tellement bien que le mot courait dans le système de communication qu'ils pourraient revenir pour un Encore imprévu. Je me suis démené pour être préparé à tout ce qu'ils pourraient faire. Mais à mon insu, il avait été décidé que les feux d'artifices et l'exubérance de ETIAW étaient la bonne manière de clore les choses. Le groupe avait plongé dans les vans et la police les escortait au loin.

Les lecteurs réguliers sauront que j'aurais été censé être dans ces vans. Au moment où il était évident qu'il n'y aurait pas de morceau supplémentaire, j'avais raté le transport. Bien-sûr, si nous nous dirigions directement vers l'aéroport, cela aurait été un problème, mais comme l'hôtel n'était pas loin et que nous avions un jour de congé le lendemain, j'ai décidé de rester un peu dans les environs et de regarder la foule gentiment se déverser hors du stade.
20111008C
Je songe en moi-même qu'en terme d'exploration de nouveau territoire, nous pouvons certainement appeler cette mission un succès.

R#42

Dernière modification lelundi, 07 décembre 2015 09:39
Coldplay12

Je m'appelle Lotfi et je suis un fan de Coldplay depuis quasiment le début, The Scientist est mon coup de cœur et Coldplay c'est ma vie.

Je suis le Responsable de Communications et Relations Publiques (ColdplayCorner.com), Administrateur du Forum et Newseur du site, ... et beaucoup d'autres choses.

E-mail Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Connectez-vous pour commenter

Connexion or S'enregistrer