GK Music State - шаблон joomla Новости
Connexion
 

Lianne La Havas interview

La chanteuse et compositrice Lianne La Havas est l’artiste qui accompagne Coldplay en tant que première partie, tout au long de leur tournée Sud-Américaine et Européenne pour presenter leur album A Head Full of Dreams. Nous l’avons contacté par téléphone le lendemain de son premier show avec le groupe, à Buenos Aires.

Salut Lianne, comment vas-tu ?
Je vais très bien, merci

Alors, comment s’est passé le premier show de la tournée ?
C’était génial. Vraiment génial. Hier, j’avais l’impression de partir de zero. Je n’avais jamais joué en Amérique du Sud auparavant. Je n’avais jamais fait la première partie de Coldplay. Je n’avais jamais joué dans un stade. Et c’était tellement, tellement éléctrique.

C’est super !
Je sais ! On aurait tous pu utiliser cette montée d’adrénaline de la mauvaise façon. Ais mon groupe et moi-même étions tous autant excité de faire la première partie du groupe et nous nous sommes tous sentis honorés d’être la et bien sûr nous sommes tellement, tellement reconnaissants envers Coldplay ! Et je pense que tout ça nous a bien servi sur scène.

Et les fans étaient attentifs ?
Ils était absolument géniaux. Ils réagissaient parfaitement à tout et n’hésitaient pas à applaudir et chanter. Ils ont même entonné « Olé, olé, olé, olé, Lianne ! Lianne ! ». Cétait réellement encourageant.

Lianne La Havas BA 310316 1Resized

D’après ta page sur Songkick, ton show d’hier soir était le 300ème de ta carrière !
Sérieusement ? C’est dingue, Wow !

On dirait que tu as fêté ça avec style.
Oui ! Même si j’ai l’impression d’en avoir fait plus de 300.

En toute objectivité, je ne peux pas vraiment attester de l’exactidude de ta page Songkick
Oui, ce sont 300 concerts dont ils ont entendu parler. Il doit y en avoir plus.

Tu as, de toute façon, fait beaucoup de shows. As-tu déjà fais plusieurs premières parties auparavant ?
Oui, en effet. Mais rien à cette échelle. J’ai notamment fait la première partie de Bombay Bicycle Club. Et je vais également faire la première partie de Leon Bridges aux Etats-Unis.

Est-ce que tu adoptes une approche différente, selon si tu fais la première partie d’un groupe ou que tu es la tête d’affiche ?
Oui absolument. Mon objectif c’est d’être aussi bonne que possible quand je fais quelque chose. Et mon show est plus court qu’un show ou je serai en tête d’affiche, du coup je réfléchis et me demande quelles chansons j’aimerai interpréter aux personnes qui ne m’ont jamais entendue auparavant. Et, en fonction du pays où je me trouve, je parlerai par exemple en espagnol. J’ai étudié la langue espagnole, donc ça serait sympa si je pouvais dire ce que je ressens, en espagnol bien sûr..

Ça s’est bien passé hier soir, apparemment.
On dirait oui. Même si j’étais un peu paniquée à l’idée de bien parler espagnol.

Au cas où tu demanderais ton chemin pour aller à la gare ?
Haha ! Exactement !

Pour ceux qui n’ont pas entendu parler de toi, comment décrirais-tu ta musique ?
Je dirai que ce sont beaucoup de chansons éclectiques, mais qui sont supportées par ma voix et de la guitare. Je crois que c’est important de souligner que je joue de la guitare, mais j’ai une certaine façon de jouer. Tout tourne autour des doigts qui donnent les rythmes. Principalement sur une guitare électrique au son clair.

Comment as-tu appris que tu ferais partie de la tournée de Coldplay ?
Je faisais une tournée solo aux Etats-Unis, début février et il y avait beaucoup de discussions venant de l’équipe de Coldplay. J’ai donc été prévenue que ca pouvait arriver, mais nous ne pouvions en être sûr qu’après l’avoir entendu de la bouche de Chris. J’ai reçu un mail de sa part, au nom du groupe, me demandant de faire la première partie. C’est là que j’ai su que c’était officiel !

Et tu as répondu : “Je vais y réfléchir” ?
Haha ! oui. J’ai dit que j’avais un emploi du temps chargé… non j’étais tellement contente. Je suis une fan de Coldplay depuis des années. Mes amis et moi avons grandi en écoutant du Coldplay. Donc pour moi, c’était déjà tout vu.

As-tu assisté au concert du groupe, hier soir ?
Oui, c’était juste génial. Une question me traverse l’esprit : comment peux tu divertir 50 000 personnes à la fois et faire en sorte qu’ils le restent ? Puis, quand tu réalises qu’ils le font, tu te dis, évidemment, ils ont écrit des chansons géniales, le tour est dans le sac ! Et visuellement, si vous assistez ou voyez le concert, c’est aussi un coup de maître. Le show est fait pour eux, il leur ressemble. Tu es directement plongé dans leurs esprits, juste en regardant leur concert. Je pense que c’est l’essence même d’un bon concert, qu’il soit de grande comme de petite envergure.

Tu as dit que tu n’avais jamais joué en Amérique Latine auparavant, t’es-tu déjà rendue la bas ?
C’est ma première fois en Argentine. Et ce sera aussi la première fois dans tous les pays d’Amérique du Sud, excepté le Mexique, où j’ai déjà passé mes vacances, le nouvel an, à Tulum et Cancun. Donc ce sera littéralement la première fois que je me rendrai dans toutes les villes par lesquelles passe la tournée. C’est excitant !

Auras-tu la chance de visiter ces villes ?
Je l’espère bien ! Mais la raison pour laquelle je serai la-bas, c’est pour faire la première partie de Coldplay, pour bien jouer et mettre le public dans l’ambiance avant leur show. Donc je me concentre à fond sur mon travail. Si jamais nous avons un peu de temps, nous en profiterons pour visiter les alentours avec mon groupe. Mais je suis tellement paranoïaque en ce qui concerne le chant. Je ne veux pas perdre ma voix. Et je la perds facilement, parfois juste en parlant.

Ah ! Donc en t’interviewant, je compromets peut être le show en ce moment même ?
Ha ! Non, ce n’est pas ce que je voulais dire. Mais je fais attention à moi lorsque je suis en tournée.

Et lors de cette interview, nous avons annoncé que tu ferais la première partie du groupe au Royaume Uni et en Europe également !
Oui ! C’est incroyable !

Y compris les 4 soirs au Wembley Stadium, à Londres, ta ville natale.
Je sais. C’est incroyable. Je ne sais pas comment ça s’est produit. Le plus j’y pense, le plus ça devient terrifiant !

Oh, mais tu seras habituée à jouer dans des stades, d’ici là.
Peut-être. J’espère que ce sentiment ne partira pas. Du style, « Oh mon dieu, je vais jouer DANS UN STADE ! »

Les gens dissent que tu as du prévoir un show de grande ampleur pour ces concert exceptionnels. As-tu dû changer ta façon de jouer ?
C’est intéressant. Je dois assurer la première partie d’un seul des quatres show annoncés, mais j’ai un bon feeling. Je pense que je me sens moins exposée, parce qu’il y avait beaucoup plus de gens. Je trouve que, lors de petits concerts, dont je suis une habituée, je me sens très vulnérable. Mais sur cette tournée, je ne le ressens pas tant.

Pour ceux qui te voient et qui t’apprécient sur cette tournée, comment peuvent-ils en savoir plus sur toi ?
Eh bien, j’ai sorti deux albums. Mon second, Blood, est sorti il y a un peu moins d’un an. Ils sont tous disponibles sur internet et dans quelques magasins ! Et j’ai aussi dit que je faisais une tournée solo, en plus de ça, j’ai sortir un EP contenant les versions de mes chansons, uniquement interprétées par moi-même. Donc vous pouvez avoir un aperçu de ce que je sais faire. Il s’appelle Blood Solo et il est également disponible. Et en ce moment, je travaille sur mon troisième opus, entre cette folle aventure qu’est cette tournée. J’espère le sortir l’année prochaine.

Ton dernier album a été influencé par tes origines Jamaïcaines et Grecques. Est-ce qu’on peut s’attendre à un soupçon d’influence d’Amérique Latine sur le prochain ?
Vous savez quoi, je suis tellement heureuse d’être ici car j’ai toujours été inspirée par la musique brésilienne et la musique latine en générale. Mon père écoutait tous les genres de musique, quand j’était petite, y compris ça. Et j’ai l’impression que mon jeu de guitare tend parfois à adopter les rythmes et melodies de la musique Latino Américaine. Pendant que je cette tournée, j’espère voir des concerts. Alors on ne sait jamais ! J’aime m’inspirer de choses que je découvre, dans les pays que je visite.

Et enfin, quelle est ta chanson de Coldplay favorite ?
C’est une bonne question ! Je m’en suis souvenue hier soir, car je les ai vu la jouer en live. Ca m’a assez émue en vérité. C’est Politik. Je la trouve magnifique. Je me souviens, quand j’étais plus jeune, à quel point j’adorais le rythme de la batterie qui se fait explosif au fur et à mesure de la chanson. Et j’ai réalisé, l’impact de celui-ci, la nuit dernière, quand j’ai assisté à sa performance live. Les mélodies sont aussi incroyables. Et, est-ce que je peux en choisir une autre ?

Bien-sûr
Ce serait Parachutes. A chaque fois que je l’entends, elle me rend heureuse et me réchauffes. Et j’adore le fait qu’elle soit courte, si bien jouée et qu’ils n’aient jamais fait de version longue. Elle est parfaite.

Coldplay12

Je m'appelle Lotfi et je suis un fan de Coldplay depuis quasiment le début, The Scientist est mon coup de cœur et Coldplay c'est ma vie.

Je suis le Responsable de Communications et Relations Publiques (ColdplayCorner.com), Administrateur du Forum et Newseur du site, ... et beaucoup d'autres choses.

E-mail Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Connectez-vous pour commenter

Connexion or S'enregistrer