GK Music State - шаблон joomla Новости
Connexion
 

Interview : Jason Ragler l'inventeur des Xylobands

L’homme à l’origine des bracelets clignotants nous raconte l’histoire de leur création

Le fan de Coldplay Jason Regler a inventé les bracelets clignotants Xyloband qui sont devenus une partie si incroyable des concerts de Mylo Xyloto – et qui apparaissent dans le nouveau clip de Charlie Brown. Nous lui avons donné la parole pour en savoir plus.

Bonjour Jason, comment allez-vous ?
Je vais bien, merci. Je me prépare juste à ce qui vient à propos des Xylobands.
 
Commençons par le commencement. Comment avez-vous rencontré Coldplay ?
Le premier rapport eu lieu en achetant des places pour aller au concert Crisis à Newcastle, parce que mon fils avait toujours voulu aller les voir. Il y avait une vente aux enchères où vous pouviez trouver et tenter d’obtenir des places, et nous en avons eu. Mais nous n’y sommes pas allés à cause de la neige.
 
Oh non !
Si, mon fils était complètement abattu, donc je suis entré en contact avec Crisis et j’ai demandé s’il n’y avait pas autre chose que nous puissions faire. Et voilà que je reçois un mail de Phil Harvey qui me demandait si nous voulions venir et voir la répétition du groupe. C’est donc ce que nous avons fait et j’ai décidé d’être courageux et de lui parler d’une idée que j’avais eu pour Coldplay il y a longtemps. Qui était les bracelets. Et tout vient de là.
 
Quand avez-vous eu l’idée ?
En 2005, quand Coldplay a fait le festival de Glastonbury, je me souviens que je passais quelques jours là-bas et je les ai vu jouer Fix You. Et il y avait un tel sentiment que le morceau rassemblait tout le monde, ainsi que le vers « Lights will guide you home ». C’est là que l’idée des bracelets me vint à l’esprit.
 
Donc ce fut spécialement inventé avec Coldplay à l’esprit ?
Absolument. A ce jour, je doute toujours que ça puisse réellement fonctionner pour quelqu’un d’autre. Je trouve que Paradise, Charlie Brown et MX sont presque trop parfaites pour eux, vraiment. Chris a dit, c’est un peu fou que nous ayons écrit une phrase il y a longtemps à propos de briller dans le noir, puis tout à coup tout vient arrive en même temps et nous avons des bracelets qui permettent que les gens fassent exactement cela.
 
Quel est alors votre milieu ? Avez-vous toujours été un inventeur ?
Eh bien, Quand j’ai quitté l’école je suis allé travailler dans l’affaire familiale de réparation de véhicules, mais après 17 ans j’ai réalisé que ce n’était pas moi, et que j’aimais fabriquer choses, réparer des choses et créer des choses. Donc c’est à ce moment-là que j’ai osé sortir par moi-même. Et j’ai réussi à prouver que je pouvais avoir une idée et la sortir de ma tête pour la concrétiser. Je me suis retrouvé à travailler avec des gens comme Disney, Jim Henson, Sesame Street and Sony.
 
Lorsque vous avez rencontré Phil, a-t-il été immédiatement réceptif à votre idée de bracelet ?
Pour sûr. C’est quelqu’un qui a besoin d’être félicité comme personne dans cette histoire. Il est celui qui a vu le potentiel et a saisi sa chance. Nous en parlions justement et je disais que j’avais eu une année difficile et que je pouvais faire une pause. Mais à ce moment-là le groupe finissait l’album et la priorité était évidemment de se mettre au travail. Puis tout à coup, un jour, j’avais un email de Phil disant qu’il avait parlé à Chris et qu’il avait cette pause pour moi. Il voulait savoir quand nous pouvions voir pour fabriquer les bracelets.
crbst 20111216B
En pensant qu’ils feraient leur première apparition lors du concert « UNSTAGED » de Madrid ?
Exactement. C’était une situation stressante. Nous avions un produit qui n’avait été ni essayé ni testé. Nous savions ce que cela pourrait donner, mais nous devions l’utiliser à l’immense concert de Coldplay retransmis sur Youtube et espérer que cela fonctionne.
 
Vous n'avez pas fait de répétition générale ?
Non, nous avons sauté directement dans le grand bain. Tout le monde disait que nous étions fous. Les bracelets ne sont arrivés à Madrid que le matin du concert dans un camion qui les avait apportés du Royaume-Uni dans la nuit, dès qu’ils étaient arrivés de Chine. Phil et moi sommes allés de l'hôtel jusqu’au lieu du concert, en portant un énorme bac de bracelets et je lui ai dit que je paniquais. Il a été génial. Il a juste dit « Le sort est jeté. C’est fait maintenant. Attendons de voir. » Donc, ça a été une nuit vraiment effrayante, mais ça a fonctionné.
 
Cela a du être un soulagement ?
Absolument. Après le concert, je n’avais aucune idée de ce que le groupe en avait pensé. Mais quand je suis retourné à l’hôtel et ai chargé mon téléphone, il y avait un message de Chris disant bravo, que c’était la chose la plus belle qu’il n’ait jamais vu et qu’il voulait le refaire.
 
Donc il y avait un risque qu’ils ne soient pas réutilisés après Madrid ?
Oui, exactement. Nous avons continué à discuter de cela, mais rien n’était concret ni n’avait été décidé avant Madrid.
 
Mais vous avez évidemment fini par faire la tournée complète.
Oui. Ce qui a été fait avec précipitation. C’est assez inouï tout ce que nous avons fait et la vitesse à laquelle nous l’avons fait, vraiment. C’était au-delà de la folie. Mais nous l'avons fait.
crbst 20111220A
Alors comment fonctionnent-ils ?
A la base, ce sont des bracelets contrôlés par fréquence radio. Ils ont un récepteur à l’intérieur qui reçoit les données et ces données leur disent comment et quand clignoter. C’est le fonctionnement de base.
 
Jusqu'à quelle distance pouvez-vous transmettre ?
Je pense pour l’instant que nous pouvons aller jusqu’à environ 300 mètres. D'où l'histoire de la femme qui habitait près du lieu de tournage du clip de Charlie Brown, qui avait été à un concert et qui tout à coup a découvert que son bracelet clignotait à nouveau !
 
Ah oui, les Xylobands tiennent une grande place dans le clip de Charlie Brown.
Ouais, et je pense que la vidéo va être étonnante. Il y avait environ 20 danseurs avec de la peinture fluorescente sur eux et nous avons mis environ quatre ou cinq bracelets sur chaque bras. Ils brillaient donc tous dans le noir. Ca avait l'air vraiment cool.
 
Pourriez-vous le faire dans un plus grand espace ?
C'est une bonne question. Nous n’avons pas encore vraiment testé ça. 300 mètres est une assez grande distance. Mais nous aimerions pouvoir le faire sur un grand lieu de festival un jour. Par exemple Glastonbury, ce serait l’endroit rêvé. Mais vous pouvez toujours avoir plusieurs émetteurs. Ce serait étonnant de voir ce moment d'unité que les Xylobands semblent créer à ce genre d'échelle.
 
Il est étonnant d'entendre le rugissement (du public) au moment où ils interviennent au début de chaque spectacle.
Définitivement. Même si vous regardez l'émission X Factor à la télévision, vous pouvez entendre un grand rugissement quand ils font leur entrée pour la première fois. Ca a vraiment l’air d’impressionner les gens.
 
Y a t-il eu des problèmes avec ces bracelets ?
Non, ils ont généralement bien fonctionné. Il y a parfois un défaut de synchronisation étrange – c’est le cas avec n'importe quel appareil électrique - mais cela n'a pas été un gros problème. Et la réaction du public a été incroyable. C'est presque difficile d’imaginer Charlie Brown en live sans les bracelets maintenant. Ils rendent la chanson plus vivante et plus dynamique.
 
La performance à X Factor a dû être ressentie comme un autre grand moment.
Complètement. C'était un rêve qu’avait la production, et la manière dont ils ont filmé cela… c’était incroyable !

Comment ont-ils été fabriqués ?
Nous avions notre propre équipe ici pour les concevoir et faire un prototype, puis passer un peu de temps à les tester et enfin passer la suite à un fabricant chinois.

Beaucoup de fans ont demandé s’ils pouvaient confectionner des bracelets de force (comme ceux MX, vus dans les concerts) chez eux, le peuvent-ils ?
Pas pour l’instant, non. Nous recherchons un produit qui puisse marcher chez soi, mais le principal, c’est que si vous arrivez à le fabriquer et le faire marcher chez vous, alors vous aurez d’autres personnes qui les mettront lors des concerts, ce qui gâcherait l’effet attendu.
 
Est ce qu’il est théoriquement possible pour une personne, de fabriquer un émetteur comme le vôtre, qui correspondrait à votre signal?
C’est possible. Mais nous mettons aussi le code ainsi que d’autres choses dans cet émetteur, pour stopper le signal. Mais ça serait surement possible de changer votre batterie si elle venait à se décharger, et de la remettre pour un autre show.
 
Il y a beaucoup de dates de prévu dans votre agenda de 2012. Est-ce que vous prévoyez des Xylobands pour toute la tournée ?
Je crois bien, en effet. Nous avons passé une grosse commande. Nous attendons plus d’un million de bracelets !
 
Serez-vous là, à la réception de la commande?
Nous trions déjà tout ça à l’heure actuelle. Je suis un homme qui aime la vie de famille donc je dois toujours jongler entre les deux. Il y a beaucoup de dates. Nous en discutons en ce moment.
 
Mais vous avez aimé partir en tournée en Décembre?
Oh, c’était génial. C’était tellement bien de voir tout le monde s’amuser, et profiter de ce que l’on jouait – tout le monde, je veux dire aussi bien nous que le public. J’ai adoré.
 
Vous avez des projets pour les prochaines modifications des Xylobands?
Ouais, nous aimerions faire quelque chose qui serait un peu plus adapté pour son chez-soi. Nous y prêtons beaucoup d’attention, pour le futur. Le rêve serait de créer un évènement mondial avec les bracelets lumineux – un peu comme une grande vague mexicaine mondiale. Juste rassembler tout le monde ensemble, et les laisser profiter de l’instant, un petit moment. Mon autre rêve serait que le groupe fasse un concert sur internet, et que nous puissions apporter à ceux qui le regardent, avec un service bas prix, la même sensation, vision que ceux qui étaient au concert. Nous essayons donc, de rechercher d’autres choses à faire avec les bracelets, pour voir si nous pouvons faire d’autres essais au sein du public, ce genre de truc. Il y a vraiment beaucoup de possibilités.
 
Et est-ce que vous allez confier Les “Xylobands” à des entreprises, les mettre sur le marché?
Eh bien, le groupe ne souhaite pas étendre les expériences de Coldplay, donc nous verrons. Mais je pense que nous rencontrerons quelques organisations / associations, qui les utiliseront pour d’autres types d’évènements.
 
Les mecs, est ce que vous disposez de brevets sur ces bracelets ?
Oui. Le groupe et moi, nous avons un accord qui protégé la marque déposée, et le design, un brevet de protection et les droits de propriété intellectuelle. Donc nous sommes bien « couverts ». Nous croyons que c’est un produit qui appartient à Coldplay et à nous, donc si des personnes veulent le faire elles-mêmes, elles devront trouver un autre moyen.
 
On dirait que 2011 a été une année folle et pleine de surprise pour vous.
Eh bien, on a entamé cette année sans savoir ce qui se passerait à la fin, c’est sûr. Si vous m’aviez dit que je volerai sur mon petit nuage avec Coldplay, et que je me sentirai comme si j’étais l’homme le plus heureux du monde, je vous aurai dit que vous étiez fou. Quand j’ai eu cette idée, j’étais assis dans une chambre sombre, je venais juste de rompre avec une ex, avec tous ces sentiments obscurs, sombres et déprimants, et là j’ai entendu Chris qui chantait : “When you lose something you can’t replace, stuck in reverse”. C’était exactement comme ça que je me sentais ! Et juste après : “lights will guide you home” a été la phrase sur laquelle j’ai accroché pour faire briller les bracelets. Puis, le premier concert où nous avons distribué les Xylobands, ils se sont illuminés instantanément lorsque Chris a chanté cette même phrase. C’était vraiment excitant! Pour être honnête, je pense que c’était le destin. Mais je remercie vraiment Phil et le groupe, de m’avoir donné cette chance, je leur suis infiniment reconnaissant.
 
Vous avez des conseils pour inspirer vos inventeurs?
Il faut croire, croire, et croire. N’abandonnez jamais la confiance que vous avez en vous, et si vous essayez vraiment, vous y arriverez. C’est certain. .
 
Dernière question, avez-vous décoré votre sapin de noël avec quelques Xylobands cette année ?
Haha! Eh bien, nous nous sommes bien amusés avec, chez nous, oui.
 
Pour plus d'infos sur les Xylobands, consultez le site : Xylobands.com

Dernière modification lemercredi, 09 décembre 2015 12:44
Coldplay12

Je m'appelle Lotfi et je suis un fan de Coldplay depuis quasiment le début, The Scientist est mon coup de cœur et Coldplay c'est ma vie.

Je suis le Responsable de Communications et Relations Publiques (ColdplayCorner.com), Administrateur du Forum et Newseur du site, ... et beaucoup d'autres choses.

E-mail Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Connectez-vous pour commenter

Connexion or S'enregistrer