GK Music State - шаблон joomla Новости
Connexion
 

Interview Bishop Briggs

Bishop Briggs a assuré la première partie du AHFOD Tour de Coldplay sur la côte ouest des États Unis. Anchorman a discuté avec la prometteuse chanteuse de « trap soul » [ndt. À mi-chemin entre Trap et R’N’B] à Salt Lake City pour en savoir plus …

Bonjour Bishop, comment vas-tu ?
Je vais bien. Je suis impatiente !

Comment se passe la vie sur la route ?
Oh mon Dieu, ça a été fou. C’est tout simplement un rêve devenu réalité !

On dirait que cela t’est arrivé un peu tôt ? Songkick dit qu’il n’y avait eu que 15 concerts de Bishop Briggs avant cette tournée.
Je me suis toujours produite sur scène, et j’ai joué seule tellement de concerts. Ce fut cinq années à travailler dur à LA, me montrant autant que je le pouvais. Mais ce projet [ndt. Bishop Briggs] n’a débuté que cette année. Donc cette proposition est arrivée très tôt. Mais je pense que peu importe le nombre de concert qu’on a pu jouer, quand on reçoit ce type de coup de téléphone, c’est incomparable.

Quand as-tu reçu l’appel ?
J’étais au studio et nous écrivions. C’est en fait mon manager qui a reçu le coup de fil. Puis il est arrivé avec cette expression sur son visage que je n’avais jamais vu jusqu’à ce jour. Totalement incrédule.

Comment as-tu réagi ?
Tu as cette réaction incroyablement humaine. C’est assez indescriptible. Il y a eu beaucoup de larmes et des rires hystériques. Tu ne sais pas comment penser et comment digérer cette information. Mais je n’ai pas réfléchi à deux fois ! C’était un oui définitif quoi qu’il arrive.

1

Comment t’es-tu préparée pour jouer dans ces grands stades ?
Je ne pense pas qu’il soit possible de préparer quelque chose comme ça, tu dois juste espérer que les leçons que tu as apprises dans le passé t’aideront d’une manière ou d’une autre. Au Rose Bowl, qui était le premier concert, je me suis entendue physiquement déglutir en regardant la scène. Je suis quelqu’un de naturellement très nerveux quand j’ai à me produire, donc pour quelque chose de cette ampleur j’ai dû méditer autant que possible.

Comment était ton premier concert au Rose Bowl ?
Fou ! En fait j’ai l’impression que je vais répéter « c’était un rêve ! C’était fou ! » Durant toute cette interview, parce que c’est la vérité. J’ai essayé d’en profiter à chaque seconde. C’est une de ces situations qui sont trop irréelles pour pouvoir être nerveuse, si mes propos ont du sens.

Tout s'est bien passé ?
J'espère ! Tout ce que je sais c'est que j'ai pris beaucoup de plaisir et les réactions du public semblaient bonnes.

Ce n’est jamais facile de jouer en première partie, quand le lieu n’est pas plein et que les gens se mettent doucement dans l’ambiance.
Je ne sais pas si cela fait une différence, mais avant les évènements de cette année, je me produisais tous les deux jours dans un café pour trois ou quatre personnes qui n’en avait rien à faire ! Donc je pense que je suis reconnaissante d’avoir fait cette tournée quoi qu’il en soit, et je pense que cette expérience met définitivement les choses en perspective et te rends reconnaissant.

2

Donc maintenant tu es sur la route depuis quelques concerts, que retiens-tu de cette expérience de tournée avec Coldplay ?
Cela m’a certainement donné un faux sens de la réalité ! Je veux dire la restauration {de la tournée} est incroyable. Il y a une table de ping-pong backstage. Il y a toujours des confettis partout. Ce ne sont pas des choses normales. C’est tellement irréel. Je [eux seulement prendre des notes et espérer qu’un jour je pourrais aussi le faire et aussi bien qu’ils le font.

Es-tu une fan de Coldplay ?
Oh oui ! Mes parents sont Ecossais et sont de grands fans de Coldplay, donc d’aussi loin que je me souvienne, Coldplay était toujours joué dans ma maison. Le premier appel que j’ai fait quand j’ai appris la nouvelle a été pour mon père. Je n’ai jamais entendu un cri si aigu ! C’était vraiment unique.

Est-ce que tes parents viennent à un des concerts ?
Oui ils sont venus au Rose Bowl. Donc il y a eu beaucoup de larmes et beaucoup de vidéos. Ils étaient très excités.

As-tu été en mesure de rencontrer le groupe ?
Oui. En fait j’ai rencontré Chris quand il jouait au ping-pong. Donc c’était génial. Mais tout le monde que nous avons rencontré, toute l’équipe, ont été incroyablement gentils et encourageant. Et je pense que ça fait une grande différence.

Pour ceux qui n’ont pas écouté ta musique, comment dcrirais-tu ce que tu fais ?
Ma musique est de la trap soul, mais a aussi beaucoup d’influence rock et des éléments folk. Mais la principale chose qui arrive pendant nos concerts est que l’on essaie d’être le plus authentique possible. Donc on saute beaucoup et il y a beaucoup de moiteur ! Mais c’est aussi beaucoup d’émotions. Et nous sommes vraiment inspirés par Alabama Shakes, Jack Garratt et, bien sûr, Coldplay.

Est-ce que tu viens de dire trad soul ?
Non « trap ». T-R-A-P.

Sans vouloir paraitre pas cool, qu’est-ce que c’est ?
Je veux dire, ce que j’en pense c’est que cela inclue des influences hip hop avec des mots expressifs additionnant des éléments électroniques, dans la façon dont les instruments sont arrangés. Mais je ne suis pas sure que cela existe vraiment. Je l’ai peut-être inventé.

Je viens de faire une recherche Google. Il y a un article à propos de trap soul. Je vais le lire et ensuite prétendre savoir ce que c’est. En attendant, que devraient regarder les gens qui veulent explorer plus votre travail ?
Eh bien, nous venons de sortir un nouveau single appelé Pray (Empty Gun) et après ce tour avec Coldplay nous partons en tournée avec Kaleo, ce dont je suis impatiente. Et juste rester à l’écoute. Nous avons de la musique que nous sommes impatients de sortir et c’est bientôt le bon moment.

As-tu déjà joué en dehors des Etats-Unis ?
Nous avons en fait un concert qui arrive le 13 septembre au Courtyard Hoxton à Londres. Je peux te mettre sur la liste des invités. Tu sais, si t’aimes bien le trap soul ?

Oh j’aime beaucoup. J’ai toujours été un grand de trap soul.
Oui, j’en suis sure !

Et tu es née au Royaume-Uni, c’est bien ça ?
Oui, je suis née à Londres, mais toute ma famille est écossaise. Si tu me demandes mes bonbons favoris, je deviens soudainement très anglaise ! Il y a beaucoup de Cadbury qui passe. Mais j’ai grandi principalement en Asie : au Japon et puis à Honk-Kong. Donc je suis une sorte d’alien où que j’aille !

Avais-tu assisté à un concert de Coldplay avant ces concerts ?
C’était la première fois que je les voyais officiellement, mais j’avais regardé des vidéos YouTube de concerts depuis des années et des années. Donc de se retrouver sur la pelouse et le voir a été incroyable. Ils sont de l’or : pour la performance, pour l’émotion, pour être vrai. Ils sont une vraie inspiration. Ils font des feux d’artifice dès les premières chansons. Je veux dire, qui fait ça ?! Ils mettent juste tout à un autre niveau. Et le public répond étonnamment.  

Question finale. Quelle est ta chanson préférée de Coldplay ?
C’est Fix You. Parce qu’elle me fait pleurer. Je pense que c’est tout ce que tu dois savoir !

Coldplay12

Je m'appelle Lotfi et je suis un fan de Coldplay depuis quasiment le début, The Scientist est mon coup de cœur et Coldplay c'est ma vie.

Je suis le Responsable de Communications et Relations Publiques (ColdplayCorner.com), Administrateur du Forum et Newseur du site, ... et beaucoup d'autres choses.

E-mail Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Connectez-vous pour commenter

Connexion or S'enregistrer