GK Music State - шаблон joomla Новости
Connexion
 

Olympiastadium, Munich, Allemagne

06-juin-2017-Olympiastadium

Map/Carte

Setlist:

01. Intro (O Mio Babbino Caro - Maria Callas)
02. A Head Full of Dreams (long début avec le discours de Charlie Chaplin)
03. Yellow
04. Every Teardrop Is a Waterfall
05. The Scientist
06. Birds (avec Oceans au début)
07. Paradise (avec Tiësto remix en fin)

Scène B:
08. Always In My Head
09. Magic
10. Everglow (Version Single avec un Fan, Ferdinand Schwartz au piano, avec une vidéo hommage de Muhammad Ali)

Scène A:
11. Clocks (avec "Army Of One" au début)
12. Midnight (partiale)
13. Charlie Brown
14. Hymn for the Weekend
15. Fix You (avec "Midnight" au début)
16. Viva la Vida
17. Adventure of a Lifetime

Scène C:
18. Kaleidoscope (etendue)
19. In My Place (Acoustique)
20. Don't Panic (Will et Jonny au chant - Acoustique)
21. Green Eyes (Demande de Fan)

Scène A:
24. Something Just Like This
25. A Sky Full Of Stars
26. Up&Up
27. Outro

Roadie#42 Blog

Munich est synonyme d’un début pluvieux pour cette tournée européenne. Néanmoins, le stade est magnifique et par le passé, l’Allemagne nous a, par le passé, offert parmi les plus beaux publics de Coldplay, donc personne (ou presque …) ne se plaint de la météo.

Je commence la journée en rangeant mon sac photo. Outre la panoplie photo habituelle, je découvre que j’y ai transporté suffisamment de confettis sur la précédente partie de la tournée pour en faire une belle allée, tel un wedding planner.

J’ai passé 20 bonnes minutes à renverser, secouer mon sac et finalement  il a fallu un bon coup de Dyson pour le nettoyer totalement. Je promets de ne plus jamais le laisser ouvert lors d’un concert pour le garder propre et léger.

La preuve que Munich n’a pas l’intention de laisser le mauvais temps gâcher la bonne humeur est faite quand lorsque le concert approche l’odeur de bière et de Bratwurst emplit le stade.

Les premières parties, Femme Schmidt et AlunaGeorge, ouvrent le bal sur une bonne note et chassent les dernières gouttes de pluie. Aux environs de vingt heures le temps devient plus sec, et l’intro, concert programmé tôt oblige, démarre à 20h15.

Le point d’orgue du concert est bien-sûr le moment où Chris repère vers la scène B la pancarte d’un jeune homme demandant s’il peut monter et jouer Everglow.

La situation est trop originale pour dire non, et rapidement le voilà sur scène, les doigts fléchis. Il a d’ailleurs joué totalement en aveugle. Ce n’est que plus tard que l’équipe son m’a rappelé que le décalage entre les haut-parleurs et la scène B est tel que le groupe devait se fier à leurs oreillettes pour rester en rythme.

C’est un peu comme ça que Ferdinand s’est retrouvé, après chaque note jouée, à s’entendre, lui uniquement – mais bon, il a assuré !

Le concert continue dans une ambiance folle et je descends alors dans la fosse pour « Hymn For The Weekend » et change de lentilles. Les confettis multicolores sont lancés en l’air et je vérifie directement si j’ai bien fermé mon étui à appareil photo.  La réponse est non. Les confettis semblent me narguer alors qu’ils s’engouffrent partout où ils peuvent.

C’est officiel, nous sommes de retour…

01 DSC05735 Edit 2 768x432R42.

Vidéos

Gallerie/Photos

Dernière modification lesamedi, 08 juillet 2017 11:58
Plus dans cette catégorie : Parc Olympique Lyonnais, Lyon, France »

Connexion or S'enregistrer