GK Music State - шаблон joomla Новости
Connexion
 

DISCOGRAPHIE COLDPLAY

Lovers In Japan (2008)

lij

Publication : 03 Novembre 2008
Producteurs : Coldplay, Brian Eno, Markus Dravs, Rik Simpson
Maison De Disque : EMI/Parlophone
Enregistrement : Magic Shop, New York (2008)
Couverture: --


Tracklist:
1. Lovers In Japan (Osaka Sun Mix)


Lovers in Japan est une chanson du groupe de rock alternatif Coldplay.
Elle a été écrite par tous les membres du groupe pour leur quatrième album, Viva la Vida or Death and All His Friends. La chanson commence par le son d’un « tack piano », suivi de guitares qui résonnent et des refrains, soutenus par les claviers et les rythmes qui accompagnent les paroles de la chanson.
Lovers in Japan inclut également le morceau Reign of Love sur l’album.

Il est sorti le 4 novembre 2008 en tant que quatrième single de Viva la Vida or Death and All His Friends et a atteint la 10ème place du classement Bubbling Under Hot de Billboard.

La chanson est également apparue à la 19 ème place du classement Billboard Hot Adult Top 40 Tracks. Lovers in Japan a été bien reçu par les critiques musicaux qui ont apprécié le son général du morceau.

Même si le single est considéré comme le quatrième single de l’album, la version du single est le Osaka Sun Mix, qui est présente sur le CD Prospekt’s March, ce qui fait aussi de « Lovers in Japan » le premier single dudit CD.

Écriture et composition
Quand on lui parle du développement de la chanson, lors d’une découverte de l’album chanson par chanson, le batteur Will Champion a déclaré :

« Nous étions dans un studio à New York, un endroit appelé le Magic Shop, et il y avait cette chose appelée un « tack piano », qui sonne comme un vieux piano de saloon, où on met des petites punaises sur les marteaux ; il sonne donc plus comme un clavecin. Et on a voulu utiliser ce genre de son, mais nous n’avions pas de « tack piano », alors plutôt que de le sampler, nous sommes allés au magasin en haut de la rue de notre studio et avons acheté un vieux piano, puis nous avons acheté plusieurs punaises et Guy, Jon et moi avons passé quelques heures à mettre les punaises sur les marteaux du piano. »

Dans une interview avec le magazine Q, quand on lui demande pourquoi Lovers in Japan a une piste supplémentaire, le bassiste Guy Berryman a expliqué que le groupe ne pouvait pas prendre de décisions sur la liste des chansons car ils avaient discuté et ne voulaient pas une autre chanson sur l’album. Au contraire ils voulaient avoir un album concis avec un total de 10 morceaux (et une durée prévue inférieure à 42 minutes). Champion continue : « Nous avons juste préféré avoir moins de titres et plus de matière. L’album dans son ensemble a le principal, mais c’est le plus court. Nous voulions rendre quasiment impossible de ne pas l’écouter en une seule fois. » De plus, le chanteur Chris Martin a indiqué que la groupe avait toujours voulu avoir un titre de chanson qui en comptait deux en un. Il a ajouté que s’il y avait deux titres dans la liste des chansons de Viva la Vida or Death and All His Friends, cela était à cause du chanteur-compositeur américain Justin Timberlake qui l’avait fait pour son dernier album FutureSex/LoveSounds (2006).

Le cadre musical de la chanson commence par le son d’un «piano tack » désaccordé, suivi d’une guitare entraînante et des refrains en crescendo. Vers la fin, cela devient un son qui explose rythmiquement à la U2. Martin chante au sujet des coureurs qui doivent courir jusqu’à ce qu’ils gagnent la course et les soldats qui doivent persévérer aux second et troisième couplets de la chanson. La chanson parle également du temps qui passe trop vite.

Sortie et accueil
Coldplay a sorti Lovers in Japan aux États-Unis le 4 novembre 2008 en tant que quatrième single de leur quatrième album. La chanson est également présente sur le CD de 2008 du groupe Prospekt’s March, intitulée Lovers in Japan (Osaka Sun Mix), quand celui-ci est sorti le 21 novembre 2008. Chris Martin déclare en parlant de la chanson : « Nous la jouons en concert bien mieux qu’elle ne sonne sur l’album. La version live a donc donné cette version Osaka Sun, qui est une version un peu plus vivante. »

« Lovers in Japan » est apparu dans le classement Hot Adult Top 40 Tracks de Billboard à la 32ème place le 29 novembre 2008. La chanson est arrivée à la 10ème place du classement Billboard Bubbling Under Hot 100 Singles et en 65ème position dans le classement Pop 100 de Billboard. Bien que la chanson ne se soit pas classée dans les singles britanniques, car elle n’est sortie au format single radio qu’aux Etats-Unis, la chanson est arrivée numéro 41 dans le classement japonais Hot 100 Singles.

Les critiques ont très bien accueil la chanson. Alexis Petridis dans sa revue de l’album dans le Guardian a écrit : « Les mélodies de Chris Martin […] brillent : même son plus fervent détracteur pouvait difficilement nier son talent dans des chansons comme 42 et Lovers in Japan. » Même Sawdey de PopMatters a noté que la chanson est « épatante et bluffante ». Il a ajouté que « Martin martèle une mélodie bondissante sur un piano-jouet […] pour arriver au refrain où le guitariste Jonny Buckland lâche le riff de guitare le plus efficace qu’il a peut-être jamais écrit… (et oui, il profite complètement du moment). » Joey Guerra, du Houston Chronicle a ajouté que « Lovers in Japan » était un « hymne joyeux et romantique qui associe des riffs de rock mélancoliquees et un piano magnifique. » Il a également écrit que la chanson est l’un des « meilleurs moments de l’album ». Jed Gottlieb du Boston Herald a signalé que le son du piano dans Lovers in Japan/Reign of Love faisant penser à la chanson de 1968 des Beatles intitulée « Lady Madonna », « avant de prendre un chemin néo classique, comme si Chopin faisait de la pop britannique ». Jeff Crawford du City Messenger a écrit, « […] Lovers in Japan/Reign of Love et Strawberry Swing se classe parmi les meilleures chansons du groupe ». Josh Hathaway pour The Plain Dealer a écrit que Lovers in Japan/Reign of Love fonctionne « dans le sens opposé avec Lovers qui est une version actualisée des anciens Simple Minds, presque un hymne qui ne s’envole jamais complètement avant de laisser la place au doux Reign of Love ».

Dernière modification levendredi, 27 janvier 2017 15:14

Connexion or S'enregistrer