GK Music State - шаблон joomla Новости
Connexion
 

Push Zone #4 Thomas Azier

Push Zone
#4 Thomas Azier

Site Web - Facebook - TwitterTumblr Soundcloud - Youtube

On ne sait pas grand-chose de Thomas Azier, si ce n’est qu’il a 25 ans, qu’il est originaire d’une petite ville des Pays-Bas et qu’il s’est installé à Berlin depuis quelques années. Ce dont on est sûr par contre, c’est que son dernier titre, Angelene, et le fabuleux clip qui va avec, nous fascinent. Sensualité froide, fulgurances futuristes et mélodies sinusoïdales traversent ce morceau extrait du deuxième disque court publié par le jeune homme : Hylas 002, successeur d’un 001 publié en début d’année, en attendant le 003 pour l’été.
TA Pics Hylas002 Press1bTout d’abord bonjour, et merci d’avoir accepté de faire cette interview avec nous.
En premier lieu, pouvez-vous nous faire une petite présentation de ‘Thomas Azier’, qui êtes-vous?
Je suis Thomas Azier, né en 1987 en Hollande. Je suis chanteur, joue divers instruments et j'écris, produis et joue toute ma musique moi-même. A part ça j'aime écrire pour d'autres artistes et/ou les aider pendant le processus d'enregistrement.
 
-Racontez-nous vos débuts, quand et comment vous êtes-vous retrouvé à écrire/composer de la musique?
J'ai commencé à écrire de la musque très petit, depuis que j'ai eu à jouer tous ces morceaux classiques au piano. J'adorais ça mais après les premières phrases je commençais à improviser sur les thèmes et à en faire ma propre musique. C'était plus un échappatoire à ma vie de tous les jours, puisque je vivais dans une petite ville à la campagne et qu'il n'y avait pas grand chose de plus à faire.
 
-Vous avez une façon de chanter à part,  tels de grands chanteurs lyriques comme « Anthony & Johnson », d’où vient cette mélancolie particulière ?
Pour moi, faire de la musique c'est communiquer. Exactement comme les gens utilisaient la musique comme un moyen de communication à l'époque. Lorsque j'ai commencé à expérimenter avec ma voix à Berlin, je me suis rendu compte que ma voix était plus flexible que je ne le pensais. Elle pouvait imiter toutes les émotions de base et j'aimais particulièrement une façon de chanter qui s'assimilait à un gémissement ou des pleurs. J'ai pas mal joué avec ça et c'est comme ça que j'ai trouvé mon son.
 
-D’un point de vue technique vos chansons sont très bien produites, comme si tout était déjà à sa place avant de rentrer en studio. Avez-vous été aidé ? Vous gérez toute la production de vos chansons vous-même ?
C'est un vrai gros compliment lorsque vous pensez à l'époque où tout le monde disait que je ferais mieux de trouver un producteur. Je me suis toujours senti un peu insulté car ça signifiait que mes propres productions n'étaient pas assez bonnes. A la fin j'étais obstiné et après avoir travaillé avec différent (très bons) producteurs, j'ai décidé de de le faire moi-même. Habituellement les chansons commencent sur mon ordinateur comme beaucoup de chansons aujourd'hui, l'écriture et la production/le mixage passent de main en main. Donc oui je le fais moi-même.
 
-Vous êtes néerlandais et vous avez quitté votre pays pour vivre à Berlin très jeune, pourquoi ce choix?
J'avais besoin d'une possibilité pour expérimenter, Berlin est très bon marché et à cet effet je pouvais passer beaucoup de temps dans ma chambre à écrire, lire, simplement apprendre tout ce dont j'avais envie d'apprendre.
 
-Maintenant parlez-nous de vos influences, quels sont les artistes ou groupes qui vous inspirent ?
J'aime les bonnes chansons, et les trucs très accrocheurs. Mais je suis inspiré par d'autres choses...
 
-D’où tirez-vous les sujets de vos textes ? Quelle est votre meilleure source d’écriture ?
La ville, l'architecture, le changement et le fait d'essayer de gérer le changement dans notre vie de tous les jours, la mythologie, les relations et les rêves.
thomas-azier-hylas-001 thomas-azier-hylas-002-Pourquoi « Hylas ? Racontez-nous la signification de ce mot, de ce nom que vous avez donné à vos 2 premiers EP’s ?
C'est un mythe racontant l'histoire d'un homme noyé par des nymphes dans un lac, car il est tombé fou amoureux d'elles et a été séduit. J'aime la mythologie car vous pouvez voir ces histoires comme une métaphore pour des événements de votre vie quotidienne, c'est pour cela qu'elles sont intemporelles.

-Nous avons aussi entendu parler d’un « Hylas 003 », une confirmation ?
Oui, il arrive ! Mon premier album. Je suis vraiment excité. Beaucoup de nouvelles chansons, qui arrivent bientôt ! Le nouveau single s'appelle Ghostcity et il est déjà sorti depuis deux semaines !
 
-Avez-vous des projets pour la suite ? Une tournée ?
Oui ça arrive, beaucoup de dates dispersées maintenant mais j'espère une tournée mondiale bien sûr quand l'album sera sorti !
TA Pics Hylas002 Press2b-Parlons Coldplay maintenant, avez-vous déjà assisté à un de leur concert ? Et pouvez-vous aussi nous dire le titre de votre chanson préféré de Coldplay.
'A Rush Of Blood To The Head' est en fait ma chanson préférée. Lorsque j'ai entendu les deux premiers albums de Coldplay j'ai été accro en tant qu'adolescent. Sublime écriture de chansons.
 
-Que pensez-vous de notre projet « Push Zone » dont vous faites l’objet avec cette interview ?
Génial, merci beaucoup de m'interviewer, et heureux d'entendre que vous aimez ma musique ! <3
 
-Pour finir merci énormément d’avoir pris le temps de nous parler et de nous raconter votre histoire, j’étais vraiment heureux de vous poser ces quelques questions. En mon nom et celui de toute l’équipe du site je vous souhaite de la réussite et une longue et grande carrière. Nous sommes heureux de vous avoir parmi nos nombreuses interviews de notre projet de présentation de nouveaux groupes aux fans francophones de Coldplay.


VERSION ANGLAISE/ENGLISH VERSION
Dernière modification ledimanche, 06 décembre 2015 12:31

Connexion or S'enregistrer