GK Music State - шаблон joomla Новости
Connexion
 

Interview de Paris qui nous parle de son travail avec Coldplay

Interview de Paris qui nous en dévoile un peu plus à propos de son travail avec le groupe

Paris, l'artiste peintre qui a collaboré avec Coldplay, co-designer des pochettes de l'album "Mylo Xyloto" et de ses singles, nous en dévoile un peu plus à propos de son travail avec le groupe.
 
- Bonjour Paris, j'espère que vous allez bien. Merci d'avoir accepté de faire cette interview avec nous.
Merci à vous.

- Tout d'abord, parlez-nous un peu de vous, de l'artiste que vous êtes. Comment travaillez-vous, d'où vous vient l'inspiration ?
Je suis artiste depuis vingt-cinq ans, mon travail a toujours été principalement axé sur la rue. Ces derniers temps, ce qui m’inspire, ce sont les marques des gens et du temps sur une ville. Si je vivais à la campagne, peut-être que je peindrais des paysages comme David Hockney, mais ce n’est pas le cas, je vis au centre-ville, donc j’essaie de trouver la beauté dans ce qui m’entoure. Tout comme les peintures dans la grotte Chauvet, les peintures que je fais sur des murs et les toiles que je peins sont un dossier pour le monde futur, comme les hiéroglyphes.

- Parlons un peu du groupe. Depuis combien de temps connaissiez-vous Coldplay avant de travailler avec eux ? Qui vous a contacté en premier et quand cela a-t-il eu lieu?
Mon amie Misty Buckley avait travaillé pour le groupe, auparavant, et je travaille régulièrement pour Misty au festival Glastonbury, en décorant la scène du Park pour elle, et les coulisses de la scène Pyramide. C’est Misty qui m’a présenté au groupe et nous sommes partis dans une grande session « Le pourquoi et le comment du Graffiti »
 
- Comment a été votre première rencontre avec le groupe ?
C’était génial. Quand le groupe est arrivé, une énergie incroyable a rempli la pièce. Le temps est passé très vite !
 
- Concernant votre contribution dans le processus créatif du thème de Mylo Xyloto, quand avez-vous commencé à travailler dessus?  Les garçons avaient-ils une idée précise de ce qu'ils voulaient ou ils vous ont exposé leurs visions et vous avez tester différentes choses?
Phil m’a contacté fin avril 2011, et m’a demandé si ça me plairait d’être impliqué. J’ai bien-sûr été enchanté ! Tappin Gofton développait des idées depuis un moment, construisait le thème visuel dans lequel le groupe évoluait. En une semaine, une version grandeur nature du mur fut construite dans une salle de répétition, à Londres. Avant que le groupe ne commence à répéter, nous voulions tout mettre ensemble et jeter de la peinture sur le mur, créer des modèles, des gribouillages, ce fut un pur plaisir. Pour le reste de la journée, je suis resté seul pour travailler sur ce qu’on avait créé, tout assembler et y ajouter ma touche personnelle.
 
- Faire des graffitis ne doit pas être aussi simple que ça en a l'air, faut-il avoir en tête une idée du rendu final? Quelles étapes ont été nécessaires pour créer les graffitis pour Mylo Xyloto ? (de l'idée initiale à la réalisation finale...)
La peinture sur le mur devait avoir l’air d’avoir vécu à travers les âges, il a dû y avoir beaucoup, beaucoup de couches, différents styles, différentes techniques. Le groupe avait également ses propres concepts / codes / symboles… Il y avait une atmosphère très futuriste/cosmique dans cet art, ce qui a été développé grâce à l’usage de la peinture phosphorescente.

- La pochette d’un album est primordiale. Il faut qu’elle soit la plus belle, ou la plus intriguante, attirante possible. Quel a été exactement votre rôle dans sa réalisation ?
Il y a une fleur, exactement au milieu de la couverture, elle ressemble à une sorte de galaxie qui se déroule. C’est un style que je développe depuis des années, mais c’est le groupe qui voulait l’image d’une rose qui éclate sur un mur (ce sont aussi les paroles d’une chanson)… j’ai aidé à  sculpter le résultat final, mais le groupe avait une idée très claire de ce qu’ils voulaient. C’a été un processus de création vraiment très excitant.
Mylo Xyloto- Parlez-nous du "Mylo Xyloto Wall" comme le nomment les fans de Coldplay. Comment avez-vous travailler pour sa réalisation ? Combien de temps cela a-t-il pris ? Et était-ce décidé à la base que les pochettes de l'album et des singles seraient des parties de ce fameux "MX Wall" ?
Tappin Gofton était vraiment désireux de documenter chaque étape du développement du mur. Donc Kate Peters (photographe) a été incorporée au projet, pour documenter le tout. Il y a de très belles phases de transformation qui apparaissent lorsqu’un mur est peint qui peuvent avoir disparu une fois le mur terminé. Comme des fleurs / vignes qui grimpent sur un mur, un fouillis de fleurs qui grandit et éclate.
splash12- Le grand secret que renferme ce mur sur l'album était-il prévu, ou accidentel? On sait que le groupe aime jouer au jeu des indices...
Je pense qu'il y avait beaucoup plus de secrets sur ce mur que ce dont j'étais conscient …, c'était vraiment amusant de laisser des énigmes que les gens pourraient travailler et décrypter...
 
- Les tournages des clips comme "ETIAW" ou "Charlie Brown", avec la peinture, les graffitis, ou même les décors des scènes comme pour l’Unstaged de Madrid ont du être de gros chantiers. Avez-vous été aidé ? Et en ce qui concerne les instruments du groupe, qui était en charge de les colorer et de les personnaliser ? Etait-ce vous aidé d'une équipe comme la fameuse "Miss Milk" que l'on voit colorer le tambour de Will en backstage au Glastonbury festival 2011? ou les garçons ont ‘-ils customiser leurs propres instruments et vous avez apporté la touche finale ?
Le groupe ont leurs propres idées du look/style qu'ils veulent, toujours pour faire écho à leur musique. J'interprète leurs idées comme je les ressens... Parfois ils me donnent des instruments qu'ils ont déjà commencé à peindre, d'autres fois ils sont neufs et je les vieillis et les couvre de graffitis.
Lorsque de vrais gros travaux se présentent alors je dois trouver de l'aide supplémentaire, et rapidement!
Milk et moi peignons ensemble depuis 6-7 ans, nos styles fonctionnent vraiment bien pour le groupe.
Je travaille avec d'autres artistes comme Grasius, Mudwig & Ekoe.
C'est en fait très, très compliqué de peindre un instrument pour le faire ressembler à celui sur lequel quelqu'un écrirait depuis des années.

- êtes-vous beaucoup en déplacement avec le groupe pour préparer les scènes, ou est-ce exceptionnel comme pour le Glastonbury ou l'Unstaged de Madrid ?
Nous avons été très chanceux, beaucoup de nos voyages se sont faits pendant la période de promotion de l'album, nous avons dû peindre deux fois à New-York, la première fois pour le Today Show au Rockefeller Plaza, la seconde fois c'était en fait sur le plateau du Saturday Night Live (sur lequel il y avait des graffitis dans les années 70).

J'ai aussi peint pour le groupe à Paris lorsque que l'annonce pour l'O2 a été filmée... (aucun piano n'a été blessé durant le tournage de cette annonce!).
J'aime voyager et peindre.
015 2C 20Paris 20in 20Paris 201 016 2C 20Paris 20in 20Paris 202
017 2C 20Paris 20in 20Paris 203- Le magasine italien "Reppublica" a publié il ya quelques mois une interview avec le groupe et des photos de leur studio "The Beehive" avec des graffitis sur les murs, êtes-vous la personne qui a peint ces graffitis ou est-ce le groupe et leurs proches ?
Oui j'ai vu cet article, les graffitis présentés ont été fait par nous tous, c'est un endroit où travailler très spécial et je suis honoré que mon travail en décore les murs.
 
- On sait que Chris est très exigeant en ce qui concerne le travail sur les albums et tout l’univers autour. De même pour Mat Whitecross qui lui aussi est un monsieur qui sait ce qu’il veut, qui recherche la perfection. Voyez-vous ça comme une sorte de challenge qui vous pousse à donner le meilleur de vous-même ?
La bonne direction est la clé pour un projet comme celui-là, c'est également rafraichissant lorsqu'on vous donne champ libre pour interpréter les choses à votre façon. C'est dans ces conditions que les artistes ont besoin de travailler, il faut qu'on leur fasse confiance, dans leur travail, et c'est cette liberté créative que j'ai pu avoir en travaillant avec Chris et le groupe, Matt.W, Misty et tout autre personne que j'ai pu rencontrer en chemin, … de vrais professionnels, et cela encourage une grande créativité de ma part.
 
- Maintenant, pouvez-vous nous parler de la participation de "Tappin Gofton”, collaborateur du groupe depuis quelques années déjà ? Vous connaissiez-vous auparavant ? Collaborer avec lui vous a-t-il aidé ou influencé sur un plan artistique ?
J'ai toujours apprécié le travail de design de Tappin Gofton, particulièrement les plus vieilles pochettes de Coldplay.
 
- Vous avez dit être en étroite collaboration avec le directeur artistique "Misty Buckley", dont on sait qu'il a déjà collaboré avec Coldplay sur "Christmas Lights" et depuis pour le Festival Tour de 2011 ainsi qu'aux derniers Brit's. Quel a été son rôle dans ce que vous avez réalisé pour le groupe ?
Comme je l'ai dit plus tôt, Misty m'a obtenu ce job!, c'est vraiment cool de travailler pour un designer comme elle, sa vision de ce qu'elle veut est très claire et la façon dont elle va me la décrire est toujours exacte.
Lorsque nous collaborons c'est toujours de l'amusement, juste jeter de la peinture, faire des marques, mélanger toutes les couches et les textures et les surfaces.
Ses visions pour les gros shows sont incroyables, j'adore interagir dans ce processus.
 
- Pour vous, quelle est la plus belle chanson de "Mylo Xyloto", dernier album de Coldplay?
Princess of China, et Paradise, j'ai toujours une montée d'adrénaline lorsque je les entends à la radio.
 
- Connaissiez-vous déjà notre site "ColdplayCorner.com"? Qu’en pensez-vous ? Un petit mot à toute l'équipe et aux membres ?
J'adore votre site!, c'est très professionnel, il est très beau, et je suis très honoré d'y apparaître! Merci.
 
- C'est le grand classique de nos interviews, un petit mot en français pour la communauté des fans Francophones de Coldplay?
"L'art lave notre ame de la poussiere du quotidien.....", Visiter Paris (la ville) pendant ma jeunesse a changé ma vie... le magnifique style et la grâce naturelle des endroits francophones de ce monde m'emplissent d'inspiration... merci X
P
 
- Et pour finir, un grand merci Paris, cela m'a fait énormément plaisir que vous preniez le temps de répondre à mes questions. Parmi toutes les interviews que j'ai déjà réalisé, vous êtes la personne dont le travail et la contribution à l’univers de Coldplay ont été les plus intrigants, ce fut un réel plaisir de vous poser des questions.Encore merci.
De rien je vous en prie, Merci a vous.

Dernière modification lejeudi, 21 janvier 2016 16:33

Connexion or S'enregistrer